Spectacles

Humeurs de Mèr(d)e

Tu es mère ? Mère au foyer ou mère qui travaille ailleurs ? Mère écolo ? Mère féministe ? Mère parfaite ? Imparfaite ? Un peu fofolle ou bien soignée ? Mère qui essaie de faire de son mieux, ça c’est sur. Voilà, ce spectacle est fait pour toi. Non, mieux ! Ce spectacle EST toi…

Trazika est mère de famille nombreuse. Mère au foyer. Trazika élève ses quatre enfants avec soin. Oui mais voilà, petit à petit, elle a glissé… En plein burn-out maternel. Un brin hypocondriaque, complètement dépressive, très seule au milieu de son monde, désespérément incomprise… Sur les conseils de son psy, elle se lance dans l’écriture d’une pièce de théâtre, et la voilà sur scène, à nous raconter sa vie de mèr(d)e et à aller à la rencontre des mères de son entourage. Il paraît que de cette manière elle vaincra le mal qui la ronge.
Mais quel mal ? Le mal d’être une mère qui fait tout pour être parfaite, mais qui n’avait pas compris que LA mère parfaite, ça n’existe pas. Qu’il n’y a pas de concours. Un mère qui s’époumone à faire des milliers de choses que personne ne voit. Invisibles.

preview

Trazika nous amène à la rencontre de personnages hauts en couleur, caricaturaux évidemment, à s’en faire péter les zygomatiques. Et puis, il y a ses enfants… tout à fait charmants. Sûrement très attach(i)ants. Entre recette de cuisine à base de placenta, souvenirs coquins de jeunes filles, sortie piscine avec les gosses, désir enfoui mais renaissant, le cours de poney de la petite dernière, la communication non violente, les névroses, et sa mère à elle, son mari qui passe l’aspirateur… Pfiou ! Trazika nous rappelle que derrière chaque mère se trouve une femme.

preview

Mon avis sur ce spectacle ? Courez-y ! Ne le laissez pas passer à côté de chez vous sans aller à sa rencontre ! Vous ferez votre séance d’aqua-licorne plus tard !

Du début à la fin, je n’ai fait que passer du rire aux larmes et vice-versa. Parce que c’est une pièce humoristique oui, et quel humour ! Mais le sujet est tellement émouvant, tellement tabou et pourtant tellement fréquent qu’il est impossible de ne pas avoir cette boule dans la gorge. Celle qui te dit que purée, c’est tellement difficile et complexe d’être mère. Et on vous parle « d’instinct maternel »?? Quelle blague ! Chaque mère se retrouvera dans les personnages incarnés par Jessica Salvat tout au long de la pièce. Et ce qu’il y a de bien, c’est que le message est clair : la perfection, surtout en terme de parentalité, est subjective. On est jamais assez féministe, écolo, bienveillante. Il y a toujours des mères qui nous sembleront meilleures que nous. Et nous serons une sorte de modèle pour d’autres. Prendre soin de ses enfants est essentiel, mais plus essentiel encore : prendre soin de nous.

Merci Jessica Salvat, pour ce spectacle, pour ce message qui n’est jamais assez hurlé. Merci de m’avoir fait passer par mille émotions en même temps. A la fin, je ne savais même plus poser un mot sur mon ressenti, à part celui d’avoir trouvé cela trop court… Car quand on se sent comprise, ce n’est jamais assez long, non ?

preview

Et en bonus, une petite vidéo :

  • Artiste : Jessica Salvat
  • Metteur en scène : Bruno Such
  • Durée : 70 minutes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *