Jouons!

Pourquoi laisser les tout-petits jouer avec la déco de Noël ?

Si vous venez boire le thé à la maison, vous ne pourrez pas manquer nos belles décorations de Noël… Impossible de les louper, non, car elles seront sans doute étalées par terre et, si vous n’y prêtez pas d’attention, vous risqueriez de glisser dessus ! Zouip… Paf ! Cascade de Noël !

Mais pourquoi donc risquer à tout moment la chute de nos invités et la notre par la même occasion ? Non, ce n’est pas pour tester la solidité des coccyx, chevilles, rotules et autres parties du corps si utiles lorsqu’elles sont en forme. Mais parce qu’en entrant dans notre salon, vous entrez également sur le terrain de jeux de Nounette… Attention où vous mettez les pieds !

 

 

Récemment, Poulette –la grande sœur de Nounette qui a bientôt 12 ans– m’a demandé pourquoi on n’accrochait pas plutôt les guirlandes et les boules sur un sapin ou au mur, sous entendu « comme les autres gens ». C’était évidemment une bonne question ! Cela m’a donné envie de partager la réponse avec vous…

L’expérience des touts-petits passe avant tout par le corps, ce qui n’est plus forcément le cas chez les grands enfants, les ados et les adultes. Un tout-petit comprend le monde par son expérience corporelle, par ce qu’il touche, par la manière dont il peut bouger. Il agit chaque jour comme un petit physicien pour comprendre et intégrer ce qui l’entoure. Pour cela, il utilise le jeu. Il saute, il grimpe, il touche, il jette, il emboîte, il empile, il secoue, il donne, il reprend, il cache et se cache, il observe la réaction des autres… Bref, il découvre le monde par les sens et le mouvement.

Noël est un concept très abstrait. Une fête, un jour, bientôt, on ne sait pas quand, où il va se passer des choses super. Enfin, de ce qu’en disent les adultes ! Pour le tout-petit, ce bouillonnement d’énergie n’est pas simple à comprendre et à appréhender.

Pour nous, donner des décos à Nounette pour jouer, c’était la faire participer et lui faire découvrir Noël à sa façon. Une sorte de « Noël Palpable ». Nous lui avons donc proposé une boîte à décorations, et nous en avons également mis sur les baies vitrées, mais à sa hauteur, afin qu’elle puisse également jouer avec, les déplacer, les décoller, les recoller…

De plus, les décos sont souvent très sympas au toucher. Je pense notamment aux guirlandes et aux boules un peu veloutées… Bref, que des textures qu’on n’a pas l’habitude de toucher, et qui offrent donc aux enfants de belles possibilités de découvertes tactiles !

Pour finir, les décos ne sont pas des jouets à la base, elles n’ont ni attente, ni objectif de jeu. Cela permet aux enfants de créer leur propre jeu, en suivant leur imaginaire, leurs envies et leurs intérêts du moment… Et ça, c’est vraiment le top ! D’autant que ces objets ne seront sortis que peu de temps dans l’année, donc le renouvellement des possibilités et de l’intérêt de ces objets sont au max ! Et pour illustrer ceci… Voici Nounette qui cuisine fièrement ses boules de Noël en sauce et au wok… On va se régaler !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *