À propos de

Qui suis-je?

Anabelle, Educatrice de Jeunes Enfants (EJE) et maman d’une petite fille et belle-maman d’une grande fille. Je suis par ailleurs passionnée par la création manuelle en tout genre depuis… Depuis toujours je crois! Je suis également amatrice d’art du cirque contemporain (je m’y essaie d’ailleurs chaque semaine… aïe mon dos!) et autres spectacles vivants.

Après avoir travaillé en crèche quelques années en poste de terrain ou au bureau, j’ai décidé à la naissance de ma fille de prendre le temps. Prendre le temps de la voir grandir et de pouvoir l’accompagner dans sa découverte du monde. Et puis du temps pour moi. Qu’avais-je envie de faire de mes journées? Que pouvais-je apporter aux gens autour de moi? Comment lier mes valeurs éthiques et philosophiques à ma vie professionnelle? Voilà donc comment l’idée de Graines de Parentillages est née! J’avais envie d’inventer ma façon d’accompagner et soutenir la parentalité!

Mais… Pourquoi?

Beaucoup de sociologues ont fait ce constat : aujourd’hui, les parents sont de plus en plus isolés. Il y a une multitude de raisons à cela, notamment l’éloignement géographique des familles. Aussi, ils sont de plus en plus nombreux à remettre en question l’éducation qu’ils ont reçue, à réfléchir à ce qu’ils veulent réellement apporter à leur petit et à comment leur apporter, à essayer de faire au mieux pour leur joli-môme. Ils ont alors recours à divers livres, sites internet, émissions télévisées, émissions radios, conférences parfois, et puis il y a aussi les conseils du pédiatre, etc. Et viennent ensuite les jugements du même pédiatre, puis de la famille, des ami.e.s, des nounous, et parfois même d’inconnu.e.s dans la rue! “Tu devrais faire comme ci!” “Surtout ne fais pas comme cela” “Tu vas en faire un capricieux!” “Ce que tu fais est dangereux!”… Quel parent n’a pas entendu ce genre de commentaires?

Voilà qui a tendance à déstabiliser un grand nombre de personne. On se sait plus qui croire, qui suivre, à qui se confier, que faire… On se sent parfois perdu, voire désemparé…

Et voilà ce qui m’anime : chaque enfant est unique. Chaque parent est unique. Chaque famille est unique. Devenir parent est un chemin complexe, parfois difficile, parce qu’il n’y a pas une manière de faire qui soit la bonne. Il n’y a pas une solution miracle, il n’y a pas de recette de cuisine en terme d’éducation. Il n’y a qu’une multitude de tâtonnements, d’expériences, de choix qui nous font avancer sur notre histoire familiale. Soutenir la parentalité, c’est écouter, entendre, tenter de comprendre et d’accompagner chaque personne à trouver la solution qui convienne le mieux à sa famille, tout en prenant en compte les besoins de chacun. Ce sont ces “graines de parentillages” que chacun peut semer en partageant ses expériences, ses interrogations et ses doutes de manière bienveillante et non-jugeante.

C’est ce vers quoi j’ai envie de cheminer à travers les ateliers que je propose. C’est ce qui anime mon identité professionnelle et personnelle.

Une sorte de Colibri de l’éducation en somme…

Et l’écologie dans tout ça?

Et oui, en parlant de colibri… J’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice en proposant des ateliers de créations en récup’ mais surtout les ateliers découvertes des couches lavables. Parce qu’il faut que ça se démocratise, pour la santé de nos enfants et pour la santé de notre belle planète!